Prochaines épreuves en Deux-Sèvres

Le 3 septembre à La Chapelle-Gaudin : PCO/PC.... Le 4 septembre à Bressuire : minimes, cadets et rencontre EV....
 
 
 

Mises à jour

Pour un accès direct à la page, cliquez sur un des liens ci-dessous :


18/07/2016, La course PCO/PC prévue
le 4 septembre à Bressuire est annulée.







04/07/2016, Résultats de
La Chapelle-Bertrand



26/06/2016, Résultats championnat régional piste à Bressuire :
 




22/06/2016, Photos Challenge Voeckler
(Stéphane Gaillard)


































 

Championnat départemental cadets 2016

 

Championnat départemental route 2016

Les champions départementaux (de gauche à droite) :
Gildas DURET en 2ème catégorie, Hugo REVELLI en junior, Nicolas BONNEAU en 3ème catégorie.
 

Championnat départemental minimes 2016

 

Les médaillés lors de l'assemblée générale 2015

Alain Gabard (président du comité départemental de cyclisme des Deux sèvres) et Michel Chavanel (président du comité régional de cyclisme Poitou-Charentes) ont remis à trois récipiendaires les médailles FFC de reconnaissance pour services rendus au sport cycliste.
Nicole Bourdin s'est vu remettre la médaille d'or, Martine Noirau la médaille d'argent et Daniel Bourdin la médaille de bronze.
Le CD79 leur adresse toutes ses félicitations.
 

Le P'ti TPC à La Crèche

 

P'ti Tour Poitou-Charentes

Les finalistes du P'ti TPC
  • Charly RABY (pupille)
  • Benjamin PASQUIER (benjamin)
  • Valentin MENARD (minime)
avec Arnaud GERARD le leader du TPC avant la cérémonie protocolaire lors de l'arrivée à La crèche.
 

Baptême du vélodrome de Bressuire

 
 
 
 

Paillot, le maillot en costaud.

Le flegmatique Yoann Paillot, rouleur haut de gamme, a bien mérité son succès. - (Photos cor. NR, Henri Bonin)
 
Intouchable lors du chrono, intraitable ensuite pour terminer le boulot, Yoann Paillot a logiquement remporté hier la 16 e édition du Tour 79.
Le jaune lui va si bien… Premier leader mardi à l'issue du chrono collectif, impérial ensuite malgré une petite alerte jeudi du côté de Saint-Varent, le grand rouleur charentais Yoann Paillot (25 ans) était bel et bien le plus fort cette semaine sur les routes deux-sévriennes. Sa victoire ne souffre aucune contestation.
Mais un champion est encore plus grand lorsque ses rivaux le sont aussi. Paillot a donc eu la chance, d'une certaine façon, d'être titillé du début à la fin par une jeune meute talentueuse, menée notamment par le Team Pays de Dinan. « Paillot est un très beau vainqueur, résume François Journiaux, le directeur sportif breton. C'est justement parce que les garçons le respectent énormément qu'ils n'ont eu de cesse de l'attaquer… »
Bientôt de retour chez les pros ?
Cela n'a pas suffi. Sous pression tous les jours ou presque, Paillot n'a pas craqué. Même lorsqu'il a perdu le maillot jaune pour cinq secondes jeudi soir, il attendait son heure. Elle est venue hier matin, autour de François, lors d'un chrono qu'il a éclaboussé de toute sa classe, reléguant le second à plus de 40 secondes en à peine 11 kilomètres ! « Je ne pensais pas creuser de tels écarts, reconnaît Yoann Paillot, 25 ans, mais l'objectif était de prendre le plus d'avance possible pour pouvoir contrôler plus facilement sur la demi-étape de 100 bornes l'après-midi. » Le plan s'est déroulé sans accroc. Bien aidé par ses coéquipiers d'Océane Top 16, mais également capable de rouler tout seul pour boucher le moindre trou, Paillot a contrôlé sereinement.
Orceau avec brio
Il était ainsi aux premières loges pour assister au sprint final, remporté avec brio par le jeune Clément Orceau (Pays des Olonnes). « C'était une arrivée comme je les aime et Sylvain Déchereux (son coéquipier, originaire de Thouars, NDLR) m'avait donné toutes les infos utiles, explique le Vendéen Orceau, 21 ans, qui a ainsi récolté son 6e bouquet de la saison. J'avais confiance en moi et en l'équipe qui a fait un super boulot. J'ai pu lancer le sprint de loin, j'ai tout donné et quand je me suis retourné juste avant la ligne, j'ai compris que c'était bon… »
Paillot, lui aussi, était sur son petit nuage : « Le Tour 79 s'est déroulé idéalement du début à la fin. Dans le dernier tour, certains jeunes coureurs sont venus me féliciter en me disant " impossible de te sortir de la roue " ! C'est bon pour le moral d'engranger ce genre de succès. » De quoi donner envie au diplômé en maintenance électronique de poursuivre son effort en se consacrant à 100 % au vélo. « J'étais pro l'an passé (à Marseille), j'aimerais bien y retourner, souffle Paillot. On verra à la fin du mois si j'ai des propositions. »
Avis aux amateurs… Ou plutôt aux équipes professionnelles !
 
NR du 16/07/2016

 

Les futurs as du vélo à Thouars

Comme les grands, le podium est un moment que l'on n'oublie pas

Le Vélo Club Thouarsais a organisé ce week-end à Saint-Jacques de Thouars une course réservée à des jeunes, venus de la Vienne, du Maine-et-Loire et des Deux-Sèvres. Et suivant leur catégorie, ils ont eu à parcourir de deux à dix tours d'un circuit de 2,200 km.
Poussins : 1. Chavanel (Châtellerault), 2. Nauleau (Bressuire), 3. Penot (Bressuire), 4. (Bressuire), 5. Malinge (Bressuire). Pupilles : 1. Ruesche (Saumur), 2. Ysabelle Androuin (Saumur), 3. Bernard (Châtillon), 4. Perron (Châtillon), 5. Juvin (Châtillon). Benjamins : 1. Rullier (Saumur), 2. Viaux (Angers), 3. Troger (Saint-Florent), 4. Dubois (Naintré), 5. Soulard (Angers). Minimes : 1. Mahistre (Saint-Florent), 2. Canté (Pellouailles), 3. Mereron (Bressuire), 4. Ljaunias (Bressuire), 5. Paris (Bressuire). Classement par club : 1. Saumur, 2. Saint-Florent, 3. Bressuire, 4. Chatillon, 5. Angers.

NR du 23/06/2016
 

POINT (VC Thouars) champion, CHARPENTIER 3ème.

Dixième victoire de la saison pour Valentin POINT et pas la moindre, car il s'agit d'un titre régional.
 
Les régionaux jeunes, qui ont rassemblé 65 minimes et 75 cadets ce dimanche, à Dissay, dans la Vienne, se sont déroulés en deux temps : un contre-la-montre individuel le matin suivi d'une course en ligne l'après-midi. Les vainqueurs étaient proclamés à l'issue des deux épreuves en combinant les temps (reconvertis en points) avec des points de bonus supplémentaires attribués sur certains sprints intermédiaires et lors du sprint final de la course en ligne.
De plus en plus fort
En cadets, il a fallu attendre plusieurs minutes après l'ultime tour de la course en ligne pour connaître le vainqueur après de savants calculs. Par contre, chez les minimes, il n'y a pas eu photo. Valentin Point (VC Thouars) a tout raflé : Il s'est en effet classé premier sur le contre-la-montre, vainqueur de la course en ligne et a pris également la première place de tous les sprints intermédiaires.
Valentin Point a donc été un vainqueur incontestable. « Je suis heureux, C'est ma dixième victoire de la saison et je vais maintenant disputer des épreuves plus difficiles avec une concurrence plus rude. Dès samedi prochain, en Vendée, où je prendrai le départ du trophée Thomas Voeckler, puis début juillet, j'irai disputer le Trophée de France des Jeunes Cyclistes à Rochefort avec la sélection Poitou-Charentes. J'y vais pour la gagne, même si cela sera compliqué. »
A tout juste 14 ans, Valentin Point affiche des qualités certaines sur le vélo comme sur le plan moral, sans pour autant se prendre la tête. Une fraîcheur appréciable qui lui permet d'obtenir de sacrés résultats. Après beaucoup de suspense, Yohan Rambeau (CO Couronnais) a remporté le titre cadets avec quatre points d'avance au général.
Dans cette catégorie d'âge, les Deux-Sévriens ont réalisé de bonnes choses. Théo Charpentier (Pédale Saint-Florentaise) est monté sur la troisième marche du podium tandis que son coéquipier Tom Mainguenaud s'est classé quatrième.
Un joli tir groupé.
 
NR du 14/06/2016
 

Valentin POINT champion régional minime

   En remportant le contre-la-montre du matin, la course de l'après-midi de même que les 3 sprints bonus, le Thouarsais Valentin Point endosse de très belle manière le maillot de champion régional minime.
   Chez les cadets, la course de l'après-midi a été remportée par Théo Charpentier (PSF Niort) devant Tom Mainguenaud, beau tir groupé des Saint-Florentais, au classement général final, Théo termine 3ème et Tom 4ème.
   De par les performances de nos jeunes et après quelques années difficiles, le cyclisme deux-sèvrien repart de l'avant
 

Christophe DENIS champion régional PC D3/D4

Le thouarsais Christophe DENIS a obtenu de belle manière à Chef-Boutonne, après une course très disputée, le titre de champion régional PC D3/D4.
 

Championnats régionaux route à Chef-Boutonne


Louis Lapierre reste sur une deuxième place au Souvenir Jean-Graczyk à Vignoux (18). Il compte parmi les outsiders de ce championnat de Chef-Boutonne. - (Photo archives cor. NR, Florian Delage)

Le jeune coureur poitevin vient de monter en 1 re catégorie. A Chef-Boutonne, il sera l’un des rares à pouvoir essayer de briser l’hégémonie de l’Océane Top 16.
Bien des coureurs, dimanche sur le circuit de Chef-Boutonne, sont susceptibles de succéder à Baptiste Constantin (CO Couronnais), qui avait raflé l'an passé à Cherves les maillots régionaux espoirs et seniors. Mais passés les 100 premiers kilomètres d'une épreuve qui en compte 144, exigeante parce que répétitive (deux bosses prévues l'une après la ligne, l'autre à l'opposé du parcours), on s'apercevra bien vite que la hiérarchie supposée du Poitou-Charentes par « teams » nationaux interposés reprendra vite le dessus.
Un coureur de DN3, Louis Lapierre (Cycle Poitevin, Team Vienne), du haut de ses 19 ans, est un de ceux capable d'aller mettre un peu de panique dans le cérémonial. De venir chatouiller l'hégémonie des coureurs de l'Océane Top 16 ou de l'A.PO.Gé U Charente-Maritime, chacun se produisant pour l'occasion sous son maillot de club.
Une " première " pour Yoann Paillot ?
« C'est vrai que je suis plutôt bien depuis le début de saison, confie l'espoir poitevin. Mais dans cette course spécifique dont je ne connais pas vraiment le parcours, il y a tout de même des ténors qui seront difficiles à approcher. J'essaierai quand même, comme à chaque fois. » Louis, coureur complet après avoir débuté plutôt pur sprinter, a gagné cinq fois cette saison pour « monter » en 1re catégorie. Il y a un mois tout juste.
Bien évidemment, l'armada du Top 16 sera à surveiller – si l'on en a les moyens physiques – comme le lait en train de bouillir. Yoann Paillot, passé par le monde professionnel, se présente avec un palmarès long comme le bras. Il est en tête de nombre de challenges amateurs. « C'est même lui le meilleur français actuellement, indiquait cette semaine Dimitri Rassin, du comité régional de Sauzé-Vaissais, qui peaufinait les derniers détails de cette organisation d'envergure. Mathias Le Turnier, 2e l'an passé, Clément Saint-Martin et Mickaël Guichard m'apparaissent comme les hommes en forme du moment. Chez les Maritimes, Killian Larpe, Willy Pérocheau et Valentin Petiteau qui s'est illustré au Tour du Béarn, seront devant. »
Ceci pour planter le décor. Mais un championnat est soumis à tellement d'aléas ! Ce que l'on peut ajouter, c'est qu'il devrait y avoir un marquage terrible au départ. Un homme seul aura du mal à s'extraire, alors autant faire partie du bon coup tactique susceptible de partir. En n'oubliant pas qu'il y aura des accessits de valeur (un maillot de champion également) pour les espoirs et les « 2 » dans cette même course de l'après midi. Comme d'autres courses dans LA course.
sports.niort@nrco.fr
Championnats régionaux de cyclisme dimanche à Chef-Boutonne. Voir les détails de cette organisation ci-contre.
Ces championnats régionaux de Chef-Boutonne dimanche attribuent six maillots de champion régional, trois dans la matinée (départ dissocié de quelques minutes, trois dans l'après-midi (départ commun). Tous les horaires :
> 3e catégorie : dossards, 8 h 30 ; départ, 9 h 30 ; 108 km (9 tours) ; protocole, 12 h 30.
> PC Open et PC - D1/D2 : dossards, 8 h 30 ; départ, 9 h 35 ; 72 km (6 tours) ; protocole, 12 h 30.
> PC - D3/D4 : dossards, 8 h 30 : départ, 9 h 37 ; 60 km (5 tours) ; protocole, 12 h 30.
> Pause : 13 h - 14 h.
> 1re cat/2e cat. - espoirs : dossards, 13 h ; départ : 14 h ; 144 km (12 tours) ; protocole : 17 h 30.
Les départs sont donnés et les arrivées sont jugés devant l'hôtel de ville de Chef-Boutonne. Le circuit fait une boucle par Gournay-Loizé, et « redescend » ensuite sur Chef-Boutonne.
 
NR du 04/05/2016

Thierry Gault fait sa revue


De g. à d., Michel Chavanel, président du CPC, Thierry Gault (CTS), Jean-Claude Boutinon (route), Jean-Louis Roger, président du CCB et Dimitri Rassin (comité). - (Photo archives cor. NR, Jean-Claude Pommier)

A quelques heures du régional cycliste de Chef-Boutonne qui va attribuer six maillots, notre entretien avec le conseiller technique sportif Thierry Gault.
Après le succès du championnat interrégional dames de 2015, le cycle chef-boutonnais remet ça dimanche avec six maillots au total à distribuer (voir les différentes catégories ci-dessous) aux titrés des régionaux sur route. Pour le Conseiller technique sportif Thierry Gault, la journée est vraiment particulière, elle lui permet de voir en un lieu unique l'ensemble des forces vives des pratiquants des quatre départements en attendant la prochaine fusion avec l'Aquitaine.
Thierry Gault, est-ce vraiment le dernier championnat labellisé Poitou-Charentes auquel nous allons assister ?
« Pour la route, oui, mais il restera derrière le cyclo-cross. En décembre prochain, ce maillot spécifique qui sera attribué soit à Château-d'Oléron, Thouars ou Saint-Jean-d'Angély, le lieu d'accueil n'est pas encore choisi, sera aussi celui du Poitou-Charentes. »
Peut-on s'attendre encore à une hégémonie charentaise ?
« C'est bien possible. Mathias Le Turnier vient de terminer 2e de deux épreuves par étapes qui comptent, la Ronde de l'Isard et le Tour de Gironde. Yoann Paillot, pour le moment le meilleur amateur français, et Clément Saint-Martin reviennent avec leur expérience pro du Marseille 13 KTM. Et puis des garçons comme Vadim Deslandes, le champion sortant Baptiste Constantin et le presque local Aurélien Moulin auront leur mot à dire. »
Quels sont les outsiders derrière la première vague ?
« Il y a l'inusable Willy Perrocheau côté Charente-Maritime et APOGÉ U, avec le jeune Killian Larpe qui promet, et puis aussi les Poitevins Yann Moritz et Louis Lapierre. Ce dernier a une belle pointe de vitesse et n'a pas froid aux yeux. Il est vraiment très prometteur. »
Comment va se gagner cette épreuve ?
« Là, mystère… Une course, c'est ce que veulent bien en faire les coureurs. Ce circuit n'est pas très difficile, sauf qu'il y a une montée juste après la ligne, et une autre à l'opposé. La répétition des tours peut faire une sélection, mais je crois surtout que si certains hommes forts arrivent à se dégager et à prendre 50-100 m, on ne les reverra plus. »
Un maillot régional a-t-il encore beaucoup d'importance dans le peloton ?
« Je pense. Même un garçon bardé de titres comme Yoann Paillot qui fut champion d'Europe du contre-la-montre espoirs aimerait bien j'imagine avoir une reconnaissance régionale. Perrocheau fait autorité avec ses trois maillots du Poitou-Charentes, ses trois titres aussi en Aquitaine… Je pense même qu'il y a un danger pour l'Océane Top 16 s'il se retrouve à trop d'unités devant. Ce maillot, tout le monde va vouloir le gagner… »
Pourquoi n'y a-t-il plus de haut niveau en Deux-Sèvres ?
« Il est difficile pour les meilleurs talents d'y percer. Un bon junior recherche forcément une structure nationale pour progresser qui n'existe plus en Deux-Sèvres. C'est inévitable en termes de coût car le cyclisme est devenu un sport cher, et si on veut avoir la qualité des entraînements et des stages, il faut aller vers une Division nationale. »
sports.niort@nrco.fr
Championnats régionaux sur route de Chef-Boutonne, dimanche. > 9 h 30 : 3e catégorie ; 9 h 35 : PC, D1, D2 ; 9 h 37 : PC, D3, D4. > 14 h : 1re, 2e catégories, espoirs.
 
NR du 03/06/2016
Propos recueillis par Christian Bonnin
 
 

Le Tour des Roches sort la tête de l'eau

On ne pouvait pas penser à pire que les conditions climatiques rencontrées dimanche à Cirières pour la deuxième édition du Tour des Roches, et tous les présents ont eu le mérite, malgré de nombreux abandons en cours de route, de prendre le départ sur ce tracé de 5 km très sinueux qui a favorisé quelques chutes sur une chaussée devenue glissante. Les cadets ont ouvert le bal sur 60 km de course avec une victoire toute en maîtrise Tom Mainguenauc le pensionnaire de la PSF Niort qui s'impose au sprint devant ses deux partenaires d'échappée.
Les pass-cyclisme ont ensuite pris possession du circuit avec également 60 km pour les D3/D4, et 75 km pour les D1/D2. Dans cette première épreuve, un groupe de trois a pris la poudre d'escampette pour voir finalement Christophe Diguet finir en costaud dans l'ultime ascension et l'emporter, le Bressuirais Medhi Denéchère terminant troisième. Chez les D1/D2, un groupe de quatre s'est fait rejoindre à trois tours de l'arrivée par deux hommes dont l'Andrézien Cyrille Vincent qui a profité de ce retour en tête pour ensuite remettre un coup de collier avec deux échappés, puis tout seul en mettant Nicolas Girard (Maulévrier) à près d'une minute alors que le Bressuirais Ludovic Berthonneau bataillait derrière pour recoller et prendre un accessit (3e).
 
NR du 01/06/2016
 

Prix de la Viette : Valentin Ferron en patron

Valentin Ferron a remporté le Grand Prix de la Viette devant son coéquipier Carpentier qui a ajusté Chupin sur la ligne.
 
Plus de deux cents adeptes de la petite reine, toutes catégories confondues, se sont donnés rendez-vous à Soutiers pour cette nouvelle édition du grand prix de la Viette. La pluie, violente par moments, rendait le circuit très difficile. A noter quelques chutes, a priori sa gravité, qui ont nécessité l'intervention des secours.
L'épreuve phare a vu la victoire incontestée du tout jeune et néanmoins favori, le Poitevin Valentin Ferron. Ce talent prometteur, qui est sélectionné en équipe de France juniors, a toujours été aux avants postes et a maîtrisé la course comme un vieux briscard.
Dès les premiers kilomètres, le peloton se disloque et des groupes d'échappés se succèdent en tête de la course mais sans jamais creuser un écart important. Les principaux acteurs de la journée, Ferron, Carpentier, Chupin et Huguet, se mettent en évidence et animent la course.
Dans le dernier tour du circuit qui en comportait onze, Ferron faussait compagnie à la troupe et filait seul vers la victoire avec une poignée de secondes d'avance sur son coéquipier Carpentier qui ajustait Chupin sur la ligne.
 
Les classements
Minimes : 1. Papin T. (Beaupreau VS), 2. Point V. (VC Thouars), 3. Ménard V. (Bressuire AC).
Cadets : 1. Plot N. (C Poitiers), 2. Faubert D. (UCC Vivonne), 3. Maury N. (V Naintré).
D3/D4 : 1. Marteau A. (VC Chatillon/Thouet), 2. Masteau M. (CA Civray), 3. Gaborit S. (VC Chatillon/Thouet).
D1/D2 : 1. Vincent C. (La roue libre Andrezéenne), 2. Aubineau G. (VC Chatillon/Thouet), 3. Garandeau J. (VC Maulévrier).
3-J-PCO : 1. Ferron V. (UV Poitiers), 2. Carpentier J. (UV Poitiers), 3. Chupin A. (VC Maulévrier), 4. Grolleau M. (VC Loudun), 5. Cotreau G. (UCC Vivonne).
 
NR du 23/05/2016
Cor. NR : Gilbert Gaudet
 

Triplé châtelleraudais à Pierrefitte


Cyril Chavanel (à gauche) et Yann Moritz (à droite) ont laissé la victoire à Paul Brousse (au centre). Sa première de la saison.
 
Paul Brousse a remporté hier le 61 e prix de la Pentecôte à Pierrefitte devant ses camarades de club et compagnons d’échappée Yann Moritz et Cyril Chavanel.
Le Châtelleraudais Paul Brousse a inscrit hier son nom au palmarès du prix de Pierrefitte. Organisée par le Vélo-Club thouarsais, l'épreuve a réuni plus de 150 coureurs. L'ex-professionnel âgé de 32 ans, aujourd'hui davantage tourné vers la course à pied, a terminé main dans la main avec ses compagnons d'échappée et de club, Yann Moritz et Cyril Chavanel. Au terme d'une heure de course bouclée à près de 43 km/h de moyenne, ces deux-là se sont extirpés d'un groupe de dix éléments sortis dès le premier des douze tours d'un circuit sélectif de 8,5 km. Ils ont alors rapidement compté une trentaine de secondes sur les huit autres fuyards et près de deux minutes sur un peloton déjà battu.
Quatre titres départementaux pour le VC Thouars
Présent dans le groupe de poursuivants, Brousse a alors décidé de rejoindre ses camarades de club en tête de la course. « Ils commençaient à coincer, explique le futur lauréat. Quand je suis revenu sur eux, j'ai fait un tour à bloc pour creuser l'écart. Ensuite, on n'avait plus qu'à se relayer gentiment. »
Le trio châtelleraudais s'est alors présenté sur la ligne d'arrivée avec deux minutes d'avance. Chavanel, déjà lauréat cette année à Montlouis et Esvres, et Moritz, assuré du bouquet de meilleur grimpeur, ont donc laissé le champ libre à leur aîné.
Le premier succès de Brousse cette année qui il est vrai ne participait là qu'à sa quatrième course de la saison. « C'est la deuxième fois que ma fille de six ans vient me voir, ça me fait plaisir de gagner devant elle », se réjouissait le lauréat de cette 61e édition qui servait de support au championnat des Deux-Sèvres. Les Bressuirais Duret (2e cat.) et Bonneau (3e cat.), les Thouarsais Revelli (junior), Déchereux (D2), Denis (D3), Bichon (D4) et le Châtilonnais Sicaud ont été sacrés.
 
NR du 17/05/2016
 

T. Mainguenaud et V. Point couronnés dans la Vienne

Triplé saint-florentais au départemental cadets avec Tom Mainguenaud vainqueur

Les championnats bi-départementaux, Vienne/Deux-Sèvres, minimes et cadets ont réuni dimanche à Vouneuil/Vienne plus de quatre-vingts jeunes coureurs. Vainqueur le matin d'un contre-la-montre de 5,6 km puis l'après-midi d'une course en ligne de 28 km, le Thouarsais Valentin Point a décroché sa sixième victoire de la saison et conservé son titre départemental minimes. Chez les cadets, c'est Lilian Parlon (VC La Souterraine) qui a remporté l'épreuve composée également d'un contre-la-montre matinal de 5,6 km et d'une course en ligne de 58 km. Septième du chrono le matin, troisième l'après-midi, Tom Maiguenaud se classe finalement 7e et premier deux-sévrien, endossant dès lors le maillot distinctif de champion départemental cadets.
 
 
Les classements
> Minimes : 1. V. Point (VC Thouars) champion des Deux-Sèvres, 2. C. Thomas (UV Poitiers), 3. F. Potet (CA Civraisien), 4. V. Ménard (Bressuire AC) 2e des Deux-Sèvres… 24. Y. Soulard (PSF Niort) 3e des Deux-Sèvres… 33. C. Ménard (Bressuire AC).     > Cadets : 1. L. Parlon (VC La Souterraine), 2. G. Hibberd (CC Vervant), 3. A. Corvaisier (VC Charente Océan)… 7. T. Mainguenaud (PSF Niort) champion des Deux-Sèvres… 14. M. Gallard (PSF Niort) 2e des Deux-Sèvres, 15. T. Charpentier (PSF Niort) 3e des Deux-Sèvres, 16. M. Carl (PSF Niort)… 22. O. Aitken Whitmore (PSF Niort)… 24. Y. Sauzeau (PSF Niort)… 39. B. Denis (VC Thouars)…
 
NR du 27/04/2016
 

Huguet dans l'enfer bocain

1
William Huguet, ici calé sur la droite, s'est extirpé du groupe de tête dans la dernière montée pour l'emporter au sprint. - William Huguet, ici calé sur la droite, s'est extirpé du groupe de tête dans la dernière montée pour l'emporter au sprint. 
William Huguet, ici calé sur la droite, s'est extirpé du groupe de tête dans la dernière montée
pour l'emporter au sprint.

William Huguet (Bressuire AC) s’impose au sprint sur un nouveau tracé et dans des conditions climatiques éprouvantes.
Ce circuit du Bocage new-look aura tout connu ce dimanche ! D'abord, une refonte complète du tracé compte tenu des travaux à Bressuire qui ont obligé le Bressuire activités cyclistes (BAC), organisateur de l'épreuve, à créer une nouvelle boucle de 8,8 km à parcourir douze fois. Une profonde modification qui a permis tout de même de constituer un peloton de 64 unités de catégories 2/3 et junior, sans oublier les pass cyclisme.
Un sprint en costaud
Ensuite, après l'arrivée de ces derniers qui ont consacré le Bressuirais Ludovic Berthonneau (D1/D2) et le Châtillonnais Émilien Tapin (D3/D4), c'est la météo qui a joué avec les coureurs, passant ainsi du soleil à une pluie dantesque et un vent violent, et même de l'orage sur la ligne d'arrivée alors que le dernier tour allait s'achever.
Assez rapidement, le peloton va se scinder en trois parties avec des groupes quasiment identiques en nombre, personne ne parvenant d'ailleurs à sortir de cette masse. Les attaques sont rares, si ce n'est sur quelques tentatives lors de la remontée de la route de Boismé menant vers la ligne d'arrivée, cette portion faisant déjà office de juge de paix. On sent alors que tout se jouer dans le premier groupe de dix-sept unités qui, à trois tours du final, dispose d'un matelas confortable de 43'' de bonus sur le deuxième groupe.
Mais ces poursuivants ne se sont pas avoués vaincus et sont progressivement revenus pour tenter de disputer la victoire finale. Là, la pluie arrive, le vent souffle fort et rend compliqués les passages de relais. Chacun s'observe sans trop savoir qui va pouvoir partir, même si des velléités se font ressentir dans l'ultime boucle. C'est donc logiquement que l'on voit péniblement dans la pénombre un duo prendre un léger ascendant à 300 m de la ligne, et c'est finalement le local William Huguet qui lève les bras pour la première fois de la saison devant le Limousin Sirot, Rémi Éprinchard (Vivonne) venant compléter le podium. 
Une victoire en costaud pour le pensionnaire du BAC qui pouvait également se féliciter de la cinquième place de son partenaire de club, Gildas Duret, que l'on pressentait même pour monter sur la plus haute marche. Une fin de course apocalyptique malgré tout parfaitement gérée, mais rien ne fut simple sur cette édition 2016.
 
> Catégorie 2/3 et juniors.
1. William Huguet (Bressuire AC) ; 2. Sirot (UV Limousine) ; 3. R. Éprinchard (La Souterraine) ; 4. Dimnet (Lussac) ; 5. Duret (Bressuire AC) ; 6. Bertrand (La Roche/Yon) ; 7. Bessonneau (Angers Doutre) ; 8. P. Éprinchard (Saumur) ; 9. Loiseau (Chantonnay) ; 10. Nardot (UV Limousine, premier junior) ; 11. Launay (Bressuire AC) ; 12. Gilbert (La Roche/Yon) ; 13. Duchemin (CC Castelbriantais) ; 14. Moutaud (La Souterraine) ; 15. Boyer (UV Limousine)…
> Pass D1/D2.
1. Berthonneau (Bressuire AC) ; 2. Saboureau (Venansault) ; 3. Portron (Vivonne) ; 4. Hay (NL) ; 5. Thomas (Rostrenen) ; 6. Vanlitsenburgh (Sainte-Maure) ; 7. Grandsire (Chalonnes) ; 8. Barbin (Chalonnes) ; 9. Hérault (VC Sèvre) ; 10. Hilairet (Les Herbiers)…
> Pass D3/D4. 1. Tapin (VC Châtillonnais) ; 2. Denéchère (Bressuire AC) ; 3. Brunelière (Maulévrier) ; 4. Sadou (Rostrenen) ; 5. Chambiron (Cholet) ; 6. Fauvre (La Châtaigneraie) ; 7. Couteleau (Cholet) ; 8. Bichon (VC Thouars) ; 9. Le Fur (Rostrenen) ; 10. Millet (Bressuire AC)…
 
NR du 11/04/2016
 

Thouars : changer de braquet


Pour fêter dignement les 85 ans de leur club, les coureurs thouarsais espèrent décrocher quelques belles victoires sur les routes départementales, régionales voire même au-delà. - Pour fêter dignement les 85 ans de leur club, les coureurs thouarsais espèrent décrocher quelques belles victoires sur les routes départementales, régionales voire même au-delà. 
Pour fêter dignement les 85 ans de leur club, les coureurs thouarsais espèrent décrocher quelques
belles victoires sur les routes départementales, régionales voire même au-delà.
Le Vélo-club thouarsais, qui fêtera ses 85 ans cette année, repart pour une saison avec de nouvelles têtes et de solides ambitions.
Le Vélo-club thouarsais va souffler cette année ses 85 bougies. « On veut marquer l'événement par une organisation d'importance, le championnat régional de cyclo-cross ou autre chose », confie Dominique Lardin, qui a succédé dernièrement au duo Fabienne Despeignes - Eric Savarit à la tête d'un club qui compte près de 80 licenciés dont une vingtaine de dirigeants.
" Une saison de transition "
Dans les rangs des coureurs, Guillaume Cauty, Clément Roucher, Alexandre Hay ont filé à Bressuire et Ludovic Posnic a signé à Chemillé. Les vététistes mauzéens Garreau, Jeanneau, Charrier et Gaultier, la junior Sonia Jeanneau (VC Les Herbiers), également spécialiste de VTT, et le " routier " tourangeau Alexis Vanlitsenburgh (SC Sainte- Maure-de-Touraine), de retour à la compétition après deux ans d'arrêt, rejoignent à l'inverse le club nord deux-sévrien.
Seul coureur de 1re catégorie du département, Marc-Antoine Jahény sera le chef de file du VCT, bien entouré par les expérimentés Patrick Despeignes, Alain Jahény, Dominique Lardin et Martial Berton, tous classés en 3e catégorie.
« Avec l'aide du comité de la Vienne, on veut permettre à Marc-Antoine de participer à quelques belles courses. On espère prendre part à deux ou trois courses par étape, dont probablement le Tour du Boischaut. Quelques-uns de nos coureurs seront au départ de La Rochelle-Saintes le 20 mars et on compte engager nos cadets sur une manche du Tour du Cantal. On participera également aux manches du challenge régional de VTT. On espère par ailleurs faire bonne figure aux championnats régionaux sur route et aux championnats de France master avec Patrick (Despeignes) », ambitionne Dominique Lardin, qui compte redonner quelques lettres de noblesse au club octogénaire. « On s'attend à une saison de transition mais on souhaite reconstruire à terme autour d'une équipe de bon niveau », annonce-t-il.
 
NR du 15/03/2016
 

Prix André Decoux à Gourgé

Ferron (Poitiers) écrase la course


Le futur vainqueur dans ses œuvres. - Le futur vainqueur dans ses œuvres. 
Le futur vainqueur dans ses œuvres.

Près de 170 coureurs se sont élancés, ce dimanche après midi, sur la boucle de 8,8 km concoctée par le vélo club Chatillonnais, à l'occasion de la 17e édition du prix André Decoux, à Gourgé. Les catégories D3 et D4 pour 6 tours (53 km) ; les catégories D1 et D2 pour 8 tours (70 km) et enfin les 2e et 3e catégories pour 12 tours (105 km).
Tous les clubs régionnaux ont répondu présents. C'est le début de saison et nombre de coureurs ont besoin de se jauger et d'engranger des kilomètres pendant que d'autres, déjà bien affûtés, sont venus pour en découdre. Au jeu des pronostics, le club de Poitiers faisait figure d'épouventail avec Ferron (deuxième l'an passé) et Angot champion départemental en 2015 qui a rejoint l'UV Poitiers cette saison.
Dès les premiers kilomètres, six coureurs s'échappent Chavanel : AC Châtelleraudais, Ferron : UV Poitiers, Chauveaux : Creuse Oxygène,Béranger : VS Valletais, Airaud : VC Thouars etAngot : UV Poitiers). Le peloton suit à 15 secondes au terme de la première boucle. Les six coopèrent et maintiennent leur avance.
Jusqu'à mi-parcours, ils possèdent une quarantaine de secondes d'avance au sixième passage sur la ligne. C'est le moment choisi par les deux compères poitevins Ferron et Angot pour placer une accélération et laisser sur place leurs collègues d'échappée. Les deux coéquipiers font le forcing et creusent l'écart (40 secondes) sur les quatre et plus de deux minutes sur le gros du peloton qui commence à éclater.
À 30 km de l'arrivée, Ferron, en très grande forme, part seul, et Angot est repris par les poursuivants qui voient revenir également le peloton à quelques secondes sous l'impulsion de Gildas Duret (Bressuire AC). A l'entame du dernier tour, Ferron possède une minute d'avance sur deux coureurs, Duret et Brousse (ancien professionnel de l'AC Chatelleraudais) qui sont sortis en costauds du peloton qui, lui, passe avec deux minutes de retard. Le podium est connu, reste à savoir dans quel ordre. Ferron ne lâche rien et franchit la ligne en vainqueur. Brousse s'adjuge la deuxième place devant Duret.
D3/D4. vainqueur Émilien Tapin (VC Chatillonnais). D1/D2. vainqueur Saboureau Christophe (VC de Venansault) 2e et 3e catégories 1. Ferron (UV Poitiers) ; 2. Brousse (AC Chatelleraudais) ; 3. Duret (Bressuire AC). Meilleurs grimpeurs : 1. Ferron 2. Angot 3. Chavanel.

NR du 07/03/2016
 

Le BAC reprend la route

Les routards du Bressuire AC réunis pour lancer leur saison avant un stage en montagne mi-février. - Les routards du Bressuire AC réunis pour lancer leur saison avant un stage en montagne mi-février. - (Photo cor. NR, L.G.) 
Les routards du Bressuire AC réunis pour lancer leur saison avant un stage en montagne mi-février. - (Photo cor. NR, L.G.)

Quinze coureurs bressuirais vont partir en stage avant d’attaquer les premières épreuves dont les Plages vendéennes mais aussi le circuit du Bocage.
 Au coeur de l'hiver, et après la saison de cross, les routards reprennent eux aussi leur place sur le vélo, et le Bressuire activités cyclistes (BAC) n'y coupe pas.
En ligne de mire, la préparation pour la prochaine saison sur route qui doit permettre au club de poursuivre son travail de formation entrepris depuis quelques saisons déjà.
De jeunes cyclistes particulièrement motivés
 « Nous avons mis en place un calendrier pour les deuxième et troisième catégories et juniors, a expliqué Franck Malinge, membre du BAC et coureur en pass'cyclisme. Nous avons de bons jeunes qui seront encadrés par des coureurs expérimentés comme Gildas Duret et Guillaume Cauty qui arrive de Thouars, au même titre que Clément Roucher et Guillaume Hay. Nous ne sommes pas allés les chercher. Ils sont venus par affinités avec des coureurs déjà présents au club. »
Une évolution dans le groupe qui verra notamment le néo-Bressuirais Guillaume Cauty participer aux Plages vendéennes, une série d'épreuves renommées de début de saison chez les voisins des Pays de Loire auxquelles le BAC n'avait plus présenté de coureurs depuis de nombreuses saisons.
Pour tenter de préparer aux mieux ces premières échéances et celles qui suivront, une quinzaine de coureurs se rendront en stage en montagne du côté de Saint-Jean-de-Luz du 18 au 21 février avant la première compétition officielle à Châtellerault. « Les juniors sont motivés et c'est à nous de les encadrer correctement pour qu'ils progressent, prennent plaisir et restent ensuite au club, a rajouté Franck Malinge. La course phare de notre saison sera évidemment le Circuit du Bocage à Bressuire le dimanche 10 avril. » Ce jour-là, l'ensemble des Bacistes espèreront être au top pour défendre dignement leurs couleurs sur leurs routes en espérant du même coup accrocher une victoire.
Il y aura d'autres échéances, mais celle-ci est vraiment prioritaire. Reste donc à tout mettre en œuvre pour arriver comme il faut sur cet objectif, et tout cela passe par une bonne préparation.

L'effectif :
> D2 : Guillaume Cauty (ex-Thouars) et Gildas Duret.
> D3 : William Huguet, Nicolas Bonneau, Kévin Launay, Clément Roucher (ex-Thouars) et Guillaume Billeau (reprise).
> PC Open : Damien et Ludovic Berthonneau, Jean-François Bihan et Franck Malinge.
> Juniors : Antoine Berger, Octavien Ferchaud, Paul Blondeau, Olivier Denéchères, Guillaume Hay (ex-Thouars) et Mathieu Grellier.
 
NR du11/02/2016
Cor. NR : Laurent Guicheteau
 

AG du Comité Régional à Bressuire : "Cap sur la grande région"

Michel Chavanel accompagné de Jean-Serge Grand (Limousin) et Yannick Pouey (Aquitaine)
dans le cadre du passage à la grande région prévu début 2017.

L'assemblée générale du comité régional de cyclisme tenue dimanche matin dans les locaux de Bocapôle avait un petit goût de dernier acte pour Michel Chavanel, le président picto-charentais. Entouré de ses homologues du Limousin et de l'Aquitaine, ils ont bien évidemment abordé le sujet épineux de la future grande région officielle politiquement, mais encore en travaux sur le plan sportif.
Dur à mettre en œuvre
« Il y a un très gros travail à faire, et ça va être dur et compliqué à mettre en œuvre, mais on va y arriver, a indiqué Michel Chavanel (67 ans) qui, comme ses deux partenaires, ne briguera pas de poste dans cette nouvelle entité. Le territoire va être très étendu, mais entre gens de bonne volonté ça va aller, même si les clubs sont aujourd'hui dans l'expectative. Bordeaux est pressenti pour en être le siège, mais ce n'est qu'une proposition. Pour ce qui est du Poitou-Charentes, on n'a pas à se plaindre de notre saison 2015 (voir ci-dessous). Le nombre d'organisations va même augmenter, ce qui veut dire que notre région actuelle a un label d'organisation reconnu par la fédération. »
Une qualité des courses qui, on l'espère, ne subira pas cette modification structurelle avec des Tours phares dans chacune des trois entités qui, un jour, ne feront peut-être plus qu'un eux aussi ? La question mérite réflexion et sera certainement sujette à bon nombre de réunions préparatoires. En attendant, le Poitou-Charentes se porte très bien et a le mérite de pouvoir dresser un bilan globalement positif.
En chiffres
> Finances. Le budget de l'ordre de 290.000 € se porte très bien et affiche même un léger excédent de 10.000 € après un exercice précédent de - 5.000 €. C'est ce que l'on appelle une bonne gestion. « C'est impeccable, » a sobrement commenté Michel Chavanel.
> Licenciés. Au nombre de 3.251, il y a un léger recul (-73) avec un pourcentage de féminine (9 %) lui aussi en légère baisse.
> Clubs. Ils sont au nombre de 78 sur le Poitou-Charentes.
> Organisations. Il y a eu 450 épreuves (+14) en 2015, mais il y en aura encore plus sur 2016 avec plus de 500 compétitions au programme, dont quatorze nationales avec au menu le championnat de France de l'Avenir à Civaux et le Trophée de France du jeune cycliste à Rochefort.
 
NR du 25/01/2016